Eco-Hameau de Chabeaudière

Cet éco hameau est habité par 15 familles de différentes générations.
Les enfants font la part belle à ce projet, ils partagent l’émotion, le rire, goûtent ensemble au plaisir des jeux dans les jardins collectifs.
Les plus jeunes vont à l’école du village en empruntant le petit sentier des lapins, une rencontre matinale avec la nature.

L’habitat groupé, c’est quoi ?

L’habitat groupé est un lieu de vie où habitent plusieurs entités, familles ou personnes. On y trouve des espaces privatifs ainsi que des espaces collectifs. L’habitat groupé se caractérise par l’auto-gestion, la prise en charge par les habitants, la volonté de vivre de manière collective. Ce type d’habitat permet l’épanouissement de la vie sociale au travers des espaces communs sans altérer l’épanouissement de l’individu au travers de sa sphère privée.
L’habitat groupé souhaite favoriser la convivialité et se construit souvent autour d’un projet commun, renforcement de la cohésion sociale, développement culturel, diminution de l’empreinte écologique, mixité, mutualisation des ressources, sauvegarde du patrimoine, activités d’économie sociale, etc.

Le plus intéressant est la volonté de se regrouper, de s’entraider, soit dans la construction, soit dans d’autres services et de mutualiser certains équipements.

La conception du hameau de Chabeaudière répond à une démarche bioclimatique attentive à l’environnement au sein duquel il s’insère, recherche d’un apport solaire privilégiant les orientations et les ouvertures au sud, limitation des ouvertures au nord.
Chacun a choisi librement les plans de sa maison, ses artisans et ses matériaux. Certains ont opté pour l’auto-construction et se sont fait aidés par des associations locales, d’autres ont délégué cette tâche à une entreprise.
Des chantiers participatifs ont été organisés selon les besoins et les possibilités de chacun.
Les matériaux utilisés pour les maisons sont la paille, pour d’autres le chanvre ou la ouate de cellulose. L’ossature bois est privilégiée.
On y trouve des toits végétalisés, des capteurs solaires pour le chauffage de l’eau et des panneaux photovoltaïques.
Toutes les techniques modernes de construction sont possibles, bien souvent issues de techniques traditionnelles comme la terre. Les maisons étaient traditionnellement en pisé dans la région.
Sur le terrain existant, une cabote en pierre du pays sous deux grands tilleuls font le charme de ce lieu.

Une halle commune composée de deux chambres et d’une salle de bain accueille la famille et les amis.
Il y a aussi des jardins privatifs et collectifs, un système commun de récupération d’eau pour les jardins collectifs et les potagers, un petit poulailler.
Une table de “ping pong” très appréciée permet de créer du lien.
En projet, un four à pain.
Les véhicules stationnent le long de la voie existante, à l’entrée, de manière à laisser un vrai lieu d’intimité et de convivialité au cœur du hameau.

Les Journées de chantier et de réunions sont programmées une fois par mois.
Les dimensions des pratiques sociales sont décrites dans un règlement intérieur.